×

zbMATH — the first resource for mathematics

Sur l’anneau canonique de certaines variétés de dimension 3. (French) Zbl 0539.14025
L’article traite du problème suivant: Soit \(V\) une variété lisse et projective de dimension \(d\) définie sur \({\mathbb{C}}\). Notons \(\omega_ v\) le faisceau des d-formes régulières sur \(V\) et \(K_ v\) le diviseur correspondant. Supposons que pour n assez grand, les sections globales de \(\omega_ v^{\otimes n}\) définissent une application birationnelle sur son image. On se demande alors si l’anneau gradué \(A=\oplus_{n\geq 0}H^ 0(V,\omega_ v^{\otimes n})\) est de type fini sur \({\mathbb{C}}\). Proj(A) fournirait alors un modèle canonique de \(V\). - La réponse est oui pour \(d\leq 2\). Pour \(d=3\), on résout affirmativement le problème lorsque \(K_ v\) admet une décomposition dans \(NS_{{\mathbb{Q}}}(V)\) vérifiant certaines propriétés. Ces propriétés sont équivalentes à la condition suivante: la variété V domine un modèle birationnel \(X\) de \(V\) vérifiant: (i) \(X\) est \({\mathbb{Q}}\)-factoriel [au sens de M. Reid, Journéesde géométrie algébrique, Angers 1979, 273-310 (1980; Zbl 0451.14014)] et n’a que des singularités canoniques [au sens de M. Reid (ibid.)]. (ii) Le \({\mathbb{Q}}\)-diviseur canonique \(K_ x\) de X est numériquement positif (i.e. pour toute courbe \(C\) sur \(X\), on a \(K_ x.C\geq 0\)).
L’A. a aussi rendu effective la méthode utilisée par l’A. [cf. ”Sur les variétés canoniques de dimension 3 d’indice positif” (à paraître)], et essayer de voir si \(K_ v\) admettait en général une telle décomposition [cf. ”Sur la décomposition de Zariski en dimension 3” (à paraître)]. - Les techniques employées utilisent d’une part le théorème d’annulation de Kawamata-Viehweg [Y. Kawamata, Math. Ann. 261, 43-46 (1982; Zbl 0476.14007) et E. Viehweg, J. Reine Angew. Math. 335, 1-8 (1982; Zbl 0485.32019)] et d’autre part, un théorème de non annulation généralisé depuis par V. V. Shokurov [”Non vanishing theorem”, Izv. Akad. Nauk SSSR, Ser. Mat. (à paraître)]. Signalons aussi l’article excellent de Y. Kawamata [Ann. Math., II. Ser. 119, 95-110 (1984; Zbl 0542.14007)]; il y développe une théorie analogue à celle de S. Mori [dans Algebraic threefolds, Proc. 2nd 1981 Sess. C.I.M.E., Varenna 1981, Lect. Notes Math. 947, 155-189 (1982; Zbl 0493.14020)], mais cette fois, pour certaines variétés éventuellement singulières. Finalement, grâce à la généralisation de V. V. Shokurov, le problème de finitude de l’anneau A est résolu pour les variétés vérifiant les assertions (i) et (ii).

MSC:
14J30 \(3\)-folds
14F25 Classical real and complex (co)homology in algebraic geometry
14J15 Moduli, classification: analytic theory; relations with modular forms
PDF BibTeX XML Cite
Full Text: DOI EuDML
References:
[1] benveniste, X.: Sur la décomposition de Zariski en dimension 3. Note aux C.R.A.S. t 295, serie I, pp. 107-110 (1982) · Zbl 0524.14008
[2] Fujita, T.: Semi positive line bundles. A paraître
[3] Hartshorne, R.: Algebraic Geometry. G.T.M. vol. 52. Berlin-Heidelberg-New York: Springer 1977 · Zbl 0367.14001
[4] Hironaka, H.: Resolution of an Algebraic variety over a field of characteristic zero. (I, II). Annals of Math.79, (no 1) 109-326 (1964) · Zbl 0122.38603
[5] Kawamata, Y.: A generalisation of Kodaira Ramanujam’s vanishing Theorem. Math. Ann.261, 43-46 (1982) · Zbl 0488.14003
[6] Mori, S.: Threefolds whose canonical bundle is not numerically effective. Lecture Notes in Math., vol. 947. Algebraic, threefolds, pp. 155-189. Berlin-Heidelberg-New York: Springer 1982
[7] Reid, M.: Canonical 3-folds. Journées de Geométrie Algébrique. Angers 1979, pp. 273-309. Sijthoff et Noordhoff 1980
[8] Reid, M.: Minimal models of canonical 3-folds. A paraître au Symposia in Math. Editeurs S. Iitaka et H. Morikawa · Zbl 0558.14028
[9] Viehweg, E.: Vanishing theorem. Journal fur die reine und angewandte Mathematik Band335 (1982) · Zbl 0485.32019
[10] Zariski, O.: The theorem of Riemann-Roch for high multiples of an effective divisor on an algebraic surface. Ann. of Math.76, 560-615 (1962) · Zbl 0124.37001
This reference list is based on information provided by the publisher or from digital mathematics libraries. Its items are heuristically matched to zbMATH identifiers and may contain data conversion errors. It attempts to reflect the references listed in the original paper as accurately as possible without claiming the completeness or perfect precision of the matching.