×

Quelques résultats de transcendance liés à l’invariant modulaire j. (Some transcendence results related to the modular invariant j). (French) Zbl 0633.10035

La dépendance en \(\tau\) des fonctions elliptiques et modulaires est étudiée en détail par les auteurs. Les résultats obtenus leur permettent de démontrer des mesures de transcendance où seules les constantes absolues ne sont pas explicitées, ainsi que de nouvelles mesures d’approximation simultanée. Ainsi, si \(\tau\) est dans le demi- plan de Poincaré et \(\alpha\), \(\beta\) sont deux nombres algébriques tels que \(j(\alpha)\neq \beta\) alors \[ | \tau -\alpha | +| j(\tau)-\beta | >C^{-d^ 3(\ln d+h(\alpha)+h(\beta))^ 3} \] où C est une constante absolue, \(d=[{\mathbb{Q}}(\alpha,\beta):{\mathbb{Q}}]\) et h désigne la hauteur de Weil. Des versions plus faibles de ce résultat existaient déjà dans certains cas dans les travaux de W. D. Brownawell et D. W. Masser [J. Reine Angew. Math. 314, 200-216 (1980; Zbl 0417.10027)] et D. W. Masser [Elliptic functions and transcendence (Lect. Notes Math. 437) (1975; Zbl 0312.10023)].
Les auteurs étudient pour commencer l’algorithme permettant de se ramener au cas où \(\tau\) est dans le domaine fondamental usuel \({\mathcal D}\). Ensuite, le cas où \(\tau\) est quadratique est traité élémentairement; dans les autres cas on se ramène à supposer que j(\(\tau)\) est algébrique (le cas où il est nul est délicat à cause de la multiplicité du zéro en i ou \(\rho)\) et on fait une démonstration de transcendance. Cette démonstration est construite sur un schéma classique mais utilise, outre les inégalités sur la variation en \(\tau\), de nombreuses astuces techniques permettant d’affiner le résultat final: division des coefficients de la fonction auxiliaire, procédé de Baker-Coates-Anderson, utilisation d’une fonction sigma “tordue” comme dénominateur des fonctions elliptiques, etc...
Le même procédé fournit aux auteurs des mesures de transcendance explicites en \(\tau\) des nombres \(\pi/\omega\), \(\eta/\omega\), et \(\zeta(u)-(\eta/\omega)u\) en suivant les notations classiques, lorsque j(\(\tau)\) est algébrique.
Ils déduisent enfin de ces résultats une mesure de transcendance de \(\eta(\tau)\), où \(\eta\) est la fonction de Dedekind, toujours pour j(\(\tau)\) algébrique, ainsi que des résultats d’indépendance algébrique, par exemple de \(\omega\), \(\omega'\), et \(j(\omega/\omega')\) lorsque \(\omega\) et \(\omega'\) sont algébriquement indépendants et simultanément bien approchés par des nombres algébriques.
Reviewer: E.Reyssat

MSC:

11J81 Transcendence (general theory)
11J85 Algebraic independence; Gel’fond’s method
11F03 Modular and automorphic functions
PDF BibTeX XML Cite
Full Text: DOI

References:

[1] Borevitch, Z.I.; Chafarevitch, I.R., Théorie des nombres, (1967), Gauthier-Villars Paris · Zbl 0145.04901
[2] Brownawell, W.D.; Masser, D.W., Multiplicity estimates for analytic functions, I, Crelle J., 314, 200-216, (1979) · Zbl 0417.10027
[3] Cohen, P., Explicit calculation of some effective constants in transcendence proofs, Publ. math. univ. pierre et marie Curie, 66, No. 2, (1984)
[4] Faisant, A.; Philibert, G., Quelques propriétés de transcendance de la fonction modulaire j(τ), Publ. math. univ. pierre et marie Curie, 58, (1983), exposé IV
[5] Faisant, A.; Philibert, G., Mesure d’approximation pour la fonction modulaire j, Publ. math. univ. pierre et marie Curie, 66, No. 2, (1984)
[6] Herrmann, O., Uber die berechnung der fourierkoeffizienten der funktion j(τ), J. reine angew. math., 274/275, 187-195, (1975) · Zbl 0312.10014
[7] Lang, S., ()
[8] Langevin, M., Mesures des polynômes et des nombres algébriques, journées de théorie élémentaire et analytique des nombres, (1980), SMF, CNRS Limoges
[9] Laurent, M., Transcendance de périodes d’intégrales elliptiques, Crelle J., 316, 122-139, (1980) · Zbl 0419.10034
[10] Mahler, K., On the coefficients of transformation polynomials for the modular function, Bull. austral. math. soc., 10, 197-218, (1974) · Zbl 0269.10013
[11] Masser, D., (), Lecture Notes in Math.
[12] Mignotte, M.; Waldschmidt, M., Linear forms in two logarithms and Schneider’s method, Math. ann., 231, 241-267, (1978) · Zbl 0349.10029
[13] Reyssat, E., Approximation algébrique de nombres liés aux fonctions elliptiques et exponentielles, Bull. soc. math. France, 108, 47-79, (1980) · Zbl 0432.10018
[14] Reyssat, E., Approximation de nombres liés à la fonction sigma de Weierstrass, Ann. fac. sci. Toulouse, 2, 79-91, (1980) · Zbl 0439.10021
[15] Reyssat, E., Propriétés d’indépendance algébrique de nombres liés aux fonctions de Weierstrass, Acta arith., 41, 291-310, (1982) · Zbl 0491.10026
[16] Schneider, T., Introduction aux nombres transcendants, (1957), Springer-Verlag New York/Berlin, trad. française, Gauthier-Villars, Paris · Zbl 0098.26304
[17] Serre, J.P., Cours d’arithmétique, (1977), Presses Univ. France Paris · Zbl 0376.12001
[18] Waldschmidt, M., Simultaneous approximation of numbers connected with the exponential function, J. austral. math. soc. Sér. A, 25, 466-478, (1978) · Zbl 0388.10023
[19] Waldschmidt, M., Nombres transcendants et groupes algébriques, Astérisque, 69-70, (1979)
This reference list is based on information provided by the publisher or from digital mathematics libraries. Its items are heuristically matched to zbMATH identifiers and may contain data conversion errors. It attempts to reflect the references listed in the original paper as accurately as possible without claiming the completeness or perfect precision of the matching.